Maison de retraite : comment choisir son assurance dépendance ?

Maison de retraite : comment choisir son assurance dépendance ?

La souscription à une assurance dépendance est une décision à prendre avec parcimonie. En effet, les assurances dépendance ne se valent pas toutes, car certaines peuvent être plus avantageuses que d’autres. Par conséquent, il est important de les comprendre afin de bénéficier de la meilleure prémunition en maison de retraite. Tout ce qu’il faut savoir pour choisir son assurance dépendance dans cet article.   

L’estimation des besoins : le critère le plus important pour choisir son assurance dépendance

Il est très important de bien choisir une protection face à la dépendance quand on souhaite une bonne prémunition. En effet, les vieux jours constituent une période où ce genre de scénario est le plus susceptible de se produire. Or, la dépendance est souvent accompagnée de plusieurs charges relatives au besoin quotidien. Et avec le temps, celles-ci peuvent devenir particulièrement très chères. 

D’une manière générale, en situation de dépendance, plusieurs changements doivent être appliqués à la vie de la personne concernée. Cela peut inclure un nouvel aménagement du logement, ou encore une aide à la personne à domicile, ainsi que des soins. 

De ce fait, pour mieux choisir son assurance dépendance, il convient d’effectuer une évaluation des besoins. Il s’agit d’un préalable pour déterminer quelle serait l’offre la mieux adaptée pour bénéficier de cette prémunition. 

Les autres critères dont il faut tenir compte au moment de choisir son assurance dépendance

Afin de bien choisir son assurance dépendance, d’autres critères sont également à prendre en compte. En général, il s’agit des garanties, du coût de l’assurance ainsi que des conditions médicales exigées relatives à la proposition. 

    Choisir les bonnes garanties

Une chose importante à faire avant la souscription à un contrat c’est de vérifier les garanties qui sont proposées. Connaître si celles-ci correspondent ou non aux besoins exigés peut faciliter la prise de décision. 

Ainsi, pour évaluer le montant de la rente requise en cas de dépendance, le calcul du « reste à charge » est recommandé. Celui-ci consiste à tenir compte des pensions retraites, des aides publiques ainsi que les charges liées à la perte d’autonomie. À noter que ce sont ces dernières qui peuvent éventuellement excéder les ressources du sénior. Une fois tout cela calculé, il est plus facile d’estimer le montant de la rente supplémentaire pour la potentielle perte d’autonomie

Il faut également savoir que la dépendance partielle peut être couverte dans le cas de certains contrats. D’autres, quant à eux, peut verser un capital d’un montant comme 10.000 euros .

 

Maison de retraite : comment choisir son assurance dépendance ?

 

    Observer le coût de l’assurance dépendance et son évolution

Choisir une assurance dépendance peut aussi dépendre des montants de la garantie de couverture. Ils varient généralement entre 40 et 50 euros à partir de 60 ans. 

Pour celles et ceux qui choisissent la prime à vie, la compagnie d’assurance pourrait augmenter le montant de cette prime. Il faut donc considérer la possibilité que cette charge puisse être trop difficile pour la personne souscrite. Il est donc préférable de se tourner vers les contrats qui proposent de régler une partie de la rente pour les primes payées durant plusieurs années.   

 

    Faire attention au questionnaire médical

Au moment de souscrire à une assurance dépendance, il faudra remplir une déclaration de bonne santé. Celle-ci prend généralement la forme d’un questionnaire médical. Pour les personnes ayant une santé délicate, l’entreprise de couverture peut refuser l’assurance. Autrement, le sénior concerné devra se charger d’une surprime. 

Faire attention aux Labels présentés par les assureurs

Au moment de choisir une assurance dépendance, il n’est pas conseillé de faire confiance aux labels présentés par les assureurs. En particulier le label GAD (garantie assurance dépendance) loin d’être contraignant, mais qui exige beaucoup de conditions. Pour bénéficier de celui-ci, il faut avoir la garantie d’une rente mensuelle d’environ 500 euros. Aussi, ce type de contrat peut être souscrit avant 50 ans sans perception de pension d’invalidité et sans prise en charge intégrale. Ainsi, il faut faire attention à ces détails avant de choisir cette option de prémunition.